top of page

le blog

La Fresque de la Culture, levier de transformation du secteur

Quand on dit "Fresque" on a tendance à imaginer une sorte de grande peinture murale... Bon ce n'est pas tout à fait ça. Mais reprenons depuis le début.


identité graphique de la fresque de la culture, image d'illustration montrant un plateau de jeu, des pions en bois et des cartes
Image d'illustration de la Fresque de la Culture © Double Salto

De qui on parle ?


LA HUTTE adhère au Damier depuis 2022. Cette grappe de 70 entreprises culturelles et créatives, en partenariat avec The Shifters, a mis au point un dispositif de sensibilisation aux enjeux de transition écologique, La Fresque de la Culture. Inspirée par le succès de la Fresque du Climat, cette initiative vise à faciliter la compréhension des défis énergétiques et climatiques spécifiques au secteur culturel, et est destinée aux professionnel·les en lien avec celui-ci.



C'est quoi la Fresque de la Culture ?


La Fresque de la Culture est un atelier collaboratif, ludique et pédagogique conçu pour les professionnel·les existant·es et en devenir du secteur culturel ou travaillant en lien avec celui-ci. Basé sur les données scientifiques du changement climatique tel que les rapports du GIEC, et en grande partie inspiré du rapport Décarbonons la Culture, émanant du Plan de transformation de l’économie française du Shift Project (2021), cet outil utilise ces données pour informer et engager les participant·es dans la redirection écologique du secteur culturel. Il prend la forme d'un plateau de jeu, avec des cartes, et différentes séquences de participation des joueurs·euses, entre partage de connaissance, d'expériences, découvertes des enjeux et des leviers d'action.


La création de cette fresque a été permise par la participation d’une vingtaine d’acteurs·trices culturel·les, dont LA HUTTE, lors d’un week-end de réflexion et de construction collaborative l’hiver dernier puis d’une session test au printemps rassemblant de nombreuses autres personnes.


photo de groupe des personnes participant au hackaton de la création de la fresque de la culture
Photo prise lors du hackathon de création de la Fresque © Félix de Malleray

Retours et explications sur la conférence de lancement qui a eu lieu au début de l’été.



Un outil pédagogique pour le secteur culturel


L'atelier de La Fresque de la Culture s'étend sur environ trois heures et propose plusieurs étapes clés pour accompagner des groupes de 8 participant·es dans leur démarche de transition.


1. Faire Culture : Cette première étape encourage les participant·es à interroger les visions et les valeurs de leurs métiers respectifs dans le secteur culturel. Il s'agit de prendre conscience de l'importance de la Culture en tant que moteur de transformation sociétale.


2. Comprendre les enjeux énergie-climat : Cette partie de l'atelier permet aux participant·es de mieux appréhender les enjeux spécifiques liés à la transition énergétique et climatique du secteur culturel. Grâce à des données précises et vérifiées, les participant·es acquièrent une compréhension de la crise environnementale et des enjeux de réduction de notre impact.



3. Comprendre l'impact de la Culture et trouver des leviers d'action : À travers des échanges et des discussions, les participant·es explorent les différentes manières dont la Culture peut avoir un impact sur l'environnement et la société. Ils identifient ensuite des leviers d'action concrets pour réduire cet impact.



4. Continuer à faire Culture : Cette dernière étape invite les participant·es à avancer ensemble vers des pratiques durables, en repartant avec un objectif et une action à mettre en place. En favorisant la collaboration et le partage de bonnes pratiques, La Fresque de la Culture encourage à la prise de conscience de sa nécessaire transformation.


Photo d'un groupe testant la fresque de la culture
Photo de démonstration lors de la conférence de presse de lancement © Manon Derobert, Le Damier

Un outil au service de la formation professionnelle


En plus de son aspect sensibilisation, La Fresque de la Culture peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle. Certifié Qualiopi pour ses actions de formation, Le Damier propose des prises en charge pour les participant·es souhaitant suivre cet atelier dans le but d'approfondir leurs connaissances sur la transition écologique du secteur culturel.



Le potentiel de transformation du secteur culturel


Il représente actuellement 2,3% du PIB français et emploie 2,7% de la population active. Les pratiques culturelles occupent une part importante de notre quotidien, avec près de 3 heures consacrées à des activités culturelles chaque jour, et les ménages français allouent environ 4% de leur budget à la Culture (Rapport Décarbonons La Culture, The Shift Project, 2021). Ce secteur a également un impact environnemental significatif en termes d'émissions de gaz à effet de serre (GES), qu’il faudra réduire de 80% d’ici 2050 pour respecter les Accords de Paris pour un réchauffement global à 1,5°C.


Par ailleurs, le secteur culturel possède une force immense : celle de bousculer nos imaginaires, et d’embarquer les spectateur·trices et les publics vers des prises de conscience. C'est dans ce contexte que La Fresque de la Culture se positionne comme un outil essentiel pour la transformation du secteur culturel vers des pratiques plus durables.


Parce que pour l'instant au niveau mondial ça donne ça, et c'est plutôt mal parti (425ppm, c'est la concentration en CO2 atmosphérique à l'heure où j'écris ces lignes).


La conférence de presse de lancement


Pendant la conférence de presse, j'ai eu l'occasion de partager mon expérience personnelle en tant que participant dans la création de La Fresque de la Culture.


J'ai eu la chance de faire partie d'un groupe de 20 personnes lors d’un week-end de réflexion et de construction de la Fresque. Ce hackathon a été l’occasion de collaborer avec d'autres professionnel·les du secteur culturel pour concevoir les bases de La Fresque de la Culture. En mettant en commun nos expériences, nos connaissances et notre créativité, nous avons développé le squelette de cette fresque, en nous appuyant sur des données statistiques du secteur, le cycle de vie d’une œuvre, et les modèles de Fresques existantes (Fresque du Climat, de la biodiversité, de l’événementiel, du numérique, etc.).


Photo de la conférecne de presse avec Lolita Barse (Le Damier), Matty Raphanaud (Le Damier), Rémi Bonin (Airbeone)et Grégoire Delanos (la Hutte)
Photo lors de la conférence de presse de lancement © Manon Derobert, Le Damier

Par la suite, j'ai également participé à une session de test au printemps, où les organisateurs et organisatrices ont pu peaufiner et finaliser le jeu définitif de La Fresque de la Culture. Cette étape a été essentielle pour garantir l'efficacité et la pertinence de l'outil, en prenant en compte les retours et les suggestions des participant·es.


Il y a eu une réelle émulation lors de ces différents tests, animés par l'engagement de tous les acteurs impliqués, avec chacun·e sa propre expérience, et ses connaissances des enjeux.


Un atelier est prévu à Clermont-Ferrand le 6 octobre prochain, offrant aux acteur·trices culturel·les une occasion de se former et d'échanger sur les enjeux de transition et de redirection écologique spécifiques à leur domaine.


En conclusion, La Fresque de la Culture se place comme un catalyseur de changement et de la prise de conscience des enjeux environnementaux au sein du secteur culturel. Elle ouvre la voie à une transformation profonde et une remise en question des pratiques du secteur culturel, faisant de celle-ci un moteur de transition vers un avenir plus durable.


Pour plus de renseignements :

La plaquette à télécharger ici :

Plaquette A5 Fresque de la culture web
.pdf
Télécharger PDF • 454KB

Commentaires


bottom of page